La mission de TERA se décline en 6 actions

Recensement de projets régionaux

Phase 1

Recueillir, analyser et faire part des projets régionaux remarquables en constructions neuves ou en restaurations.
Objectifs :
- mettre en place des suivis et collectes d’informations contribuant à la mise en évidence de leurs performances, mais aussi des bonnes pratiques.
– pouvoir connaître, comparer pour ensuite présenter la diversité des solutions techniques, architecturales, économiques et culturelles qu’offre le matériau terre en Rhône-Alpes, tant dans le bâti existant que dans le neuf.
– mettre en évidence la reproductibilité des démarches et techniques efficaces

Phase 2
Planifiée sur l’année 2014-2015, elle a permis  :

– la sélection des projets remarquables (8 en neuf, 8 en restauration) sur la base de critères listés  (fonction, localisation, bâtiments privés ou publics, etc.)
– l’analyse des opérations recensées selon différents aspects : techniques, économiques, culturels et sociaux et environnementaux
– la diffusion de ces analyses

Objectifs :
– disposer de bases techniques et pédagogiques communes de mise en œuvre de la terre, validées par les praticiens et les professionnels, que ce soit dans le neuf ou la rénovation.
– garantir de bonnes pratiques pour les constructions neuves et pour la restauration de l’architecture en pisé, étant donné l’urgence et la nécessité d’une intervention d’envergure sur le patrimoine existant.

L’analyse de ces caractéristiques mises en œuvre servira de base à la rédaction de Guides de Bonnes Pratiques.

Phase 3
Planifiée sur l’année 2015-2016, elle a permis  :

La création d’une exposition sur la construction en pisé en Rhône-Alpes, autour des projets remarquables identifiés et étudiés au cours de la phase précédente, par les professionnels membres de l’Atelier1 de TERA.
TERRE ! Construire en pisé aujourd’hui

Les objectifs à court terme
- Pouvoir connaître, comparer pour ensuite présenter la diversité des solutions techniques, architecturales, économiques et culturelles actuelles qu’offre le matériau terre en Rhône-Alpes, tant dans le bâti existant que dans le neuf.
– Mettre en évidence  la reproductibilité des démarches et techniques efficaces.

Les grandes thématiques
- Les techniques constructives
– Les caractéristiques énergétiques (thermique, confort, pertinence en regard de la transition énergétique)
– Les caractéristiques environnementales (énergie grise)
– Les caractéristiques sociales (intensité, savoir-faire, le métier, l’humain)

Le public visé
- Les professionnels du bâtiment, au sens large du terme
– Les techniciens des collectivités
– Les élus maîtres d’ouvrage
– Le grand public « averti », et/ou usager

TERRE ! Construire en pisé aujourd’hui
Une exposition itinérante et modulable.

Pour toute demande d’information concernant la fiche technique de l’exposition et les modalités d’accueil :
contact : mboiron@terre-crue-rhone-alpes.org

Pour en découvrir le contenu :

[TERA]Construire_en_pisé_aujourd’hui

Enduits sur support contenant de la terre

Règles Professionnelles – 63 fiches d’exemples de mise en œuvre,
en vente sur le site de Réseau Écobâtir
Commander  

 

Contexte
Organiser le retour d’expériences relatif aux enduits sur support contenant de la terre.

En 2006 et 2007 lors des travaux de la commission de révision du NF DTU 26.1 « Travaux de bâtiment – Enduits aux mortiers de ciments, de chaux et de mélange plâtre et chaux aérienne » il est apparu que les enduits sur supports en terre crue nécessitaient un texte spécifique, tant au regard de la diversité des supports que par rapport aux enjeux relatifs à la préservation du patrimoine.

Ces supports peuvent être : torchis, terre-paille, bauge, pisé, pierres maçonnées à la terre, blocs de terre compressée, adobe.

En juillet 2011, le Réseau Écobâtir et la FFB ont présenté des Règles Professionnelles à la C2P, Commission Prévention Produits mis en œuvre, représentative des assureurs en France. Celles-ci ont été acceptées en Juillet 2012.

Ces règles sont fondées sur des réunions entre des maçon-ne-s qui réalisent des enduits sur murs de terre dans quatre grandes régions françaises de la construction en terre crue (Bretagne, Sud-Ouest, Nord-Est, Rhône-Alpes). Lors de ces rencontres, une grande partie des dernières connaissances issues d’une transmission orale a pu être recueillie.

Dans chacune de ces réunions étaient présents des maçon-ne-s dont la culture est basée sur un savoir transmis oralement et qui ont pratiqué pendant plusieurs décennies. Les retours d’expérience sur des pratiques relevées dans des documents, des centres de formation, des colloques, ou dans des échanges avec des professionnel-le-s d’autres pays, ont permis d’autre part de valider les pratiques actuelles. L’ENTPE, par le savoir-faire scientifique et méthodologique de son laboratoire des géo-matériaux à Vaulx-en-Velin, a consolidé théoriquement les assertions contenues dans ce document.

Objectifs

Toute entreprise réalisant un enduit sur un support contenant de la terre doit chaque année transmettre à la commission C2P les coordonnées des chantiers concernés. La collecte des informations a commencé en 2013, afin de fournir un premier retour d’expérience, et va se prolonger pendant quelques années.
Cette démarche est la suite incontournable des Règles Professionnelles vis à vis de la C2P, afin de permettre aux professionnel-le-s de continuer à être assuré-es.

Appel à contribution

Si votre entreprise a réalisé récemment des enduits sur un support contenant de la terre, dans le cadre des Règles Professionnelles, merci de nous contacter afin de nous transmettre les coordonnées des chantiers concernés.
Nous nous chargerons de la joindre aux autres réalisations pour un envoi groupé à la C2P.
enduits.rp@gmail.com

Vous pouvez également télécharger les  fiches « Retour d’expérience » et  » Suivi enduit » ci-dessous, et nous les retourner complétées à cette même adresse mail.

Fiche retour_expérience

Fiche suivi-enduit

GEP, Groupe d’Évaluation et de Perfectionnement

Les GEP, Groupes Régionaux d’Evaluation et de Perfectionnement, sont le prolongement du programme « Analyse et validation des Systèmes Constructifs Non Industrialisés (ASCNI) »

 Objectifs :

  • établir une procédure d’évaluation et de validation des techniques non couvertes par des référentiels courants afin de permettre l’assurabilité des ouvrages basés sur les règles de l’art de techniques locales.
  • l’évaluation positive donnera un avis sur la satisfaction à l’ensemble des exigences habituelles d’une construction (sécurité, incendie, séismes, thermique, acoustique, environnement, etc)

Une démarche collégiale :

  • regrouper différents professionnels  de l’éco construction, mais également de compétences transversales avec les bureaux de contrôle et les organisations professionnelles

Organisation :

  • des « sous-groupes » spécifiquement affectés à un projet particulier, composés a minima de 3 ou 4 personnes
  • pas de responsabilité propre, à l’instar des Groupes Spécialisés des Avis Techniques
  • une indépendance totale vis à vis des projets concernés
  • une participation bénévole, à charge de chaque organisme de trouver les moyens pour y participer, mais financement possible pour organismes privés (bureaux de contrôle ou d’études)

Transmission – Information et savoir-faire

Recenser les formations relatives au matériau terre, offertes dans les écoles et les organismes de la région, en complément des travaux de diagnostic et d’évaluation.

  • Phase de diagnostic, suivi de l’axe formation du Plan régional du Bâtiment, pour prendre connaissance du dispositif formation afin de permettre d’identifier les besoins.
  • Recensement et évaluation des résultats des formations répertoriées.
  • Identification des besoins et adéquation.

Des liens  établis entre les représentants des praticiens et les organismes de formation afin que les offres correspondent aux réels besoins des entreprises et des bureaux d’étude, et qu’ainsi les formations dispensées aboutissent aux emplois qualifiés nécessaires.

 

2015-2016

TERA, partenaire de travail avec les organisations professionnelles, le Nord-Isère Durable et Les Vallons de la Tour dans le cadre d’ un « Plan d’actions pisé ».
Son  objectif : encourager la rénovation durable du parc en pisé, en privilégiant les bonnes pratiques de rénovation.
Ses actions : sensibiliser et informer les habitants, élus et professionnels (artisans, architectes, agents des collectivités locales…) du territoire.
La prise en compte des Règles Professionnelles est en effet obligatoire pour bénéficier des garanties décennales.

Des formations pour les professionnels, qui allient théorie et pratique sur des bâtiments réels, sont prévues, avec prise en charge par les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé).

Organisation de la première formation 
Mise en œuvre des enduits sur pisé selon les Règles Professionnelles AQC 2012
Les vendredis 9 et 16 décembre 2016 à La Chapelle de la Tour. (38)

 

Dynamique régionale

Rencontres inter-professionnelles, évènements, visites de chantiers, retours d’expériences …

Rendez-vous sur notre page  » Actualités »

Informations complémentaires

Fiches visites de chantier

Rédaction de guides de bonnes pratiques, textes normatifs

Dans le cadre de son programme de soutien aux filières vertes, l’État souhaite accompagner les professionnels de la filière «  matériaux de construction biosourcés ». À cet effet, des Guides de Bonnes Pratiques vont être rédigés, pour chaque technique de construction en terre crue existant en France.

La DHUP (Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages) cofinance les actions, supervise les plans d’actions ;  les professionnels donnent les orientations.

TERA pilote le groupe de travail sur la rédaction des textes de référence sur le pisé. 

Ce travail est basé sur les architectures de la région Rhône-Alpes. Les travaux d’autres groupes régionaux viendront enrichir les pratiques considérées. (Bretagne, Normandie, Nord Pas de Calais, Midi-Pyrénées)

L’action première est la production d’un sommaire des textes de référence par les praticiens (recommandations techniques, codes de bonnes pratiques, règles de l’art, etc) pour  les différentes techniques constructives à base de terre crue.

La rédaction est élaborée conjointement par le collectif inter-régional des acteurs de la construction en terre crue, en partenariat avec les scientifiques pour les règlementations thermiques et sismiques.

Ces Guides de Bonnes Pratiques expliciteront à titre indicatif les moyens pour réaliser l’ouvrage, mais les performances visées prévaudront.

Avec le soutien de : Région Auvergne Rhone alpes République francaise Union Europeenne Réseau Ecobatir