Vous êtes ici : TERA » Actualités » Les Règles Professionnelles pour la mise en œuvre des enduits sur supports composés de terre crue

Publié le
17
fév. 2016

Capture d’écran 2016-02-17 à 09.51.08

Les Règles Professionnelles pour la mise en œuvre des enduits sur supports composés de terre crue

Communiqué

Parmi les techniques d’enduisage non visées par le DTU 26.1, figurent les enduits sur des supports de maçonnerie en terre crue (adobe, pisé, torchis, etc.)Les savoir-faire liés à la mise en œuvre des enduits sur terre crue sont formalisés dans des Règles Professionnelles.

Il est obligatoire de les respecter pour être assuré.

De ce fait, pour les chantiers concernés, le CCTP devra faire référence à ces «  Règles Professionnelles des enduits sur supports composés de terre crue1 »

Vous êtes donc invités à contacter votre assureur, et/ou à vous rapprocher des professionnels de la construction en terre crue2 pour de plus amples informations.

 

Historique 

Lors de la révision en février 2006 du NF DTU 26.1 « Travaux de bâtiment – Enduits aux mortiers de ciments, de chaux et de mélange plâtre et chaux aérienne- dont le domaine d’application précise qu’il ne s’applique pas aux supports anciens notamment la terre crue-  certains fabricants ont souhaité y intégrer les supports terre crue.

La question posée revenait à se demander si la qualité d’un enduit sur un support de type terre pouvait être assurée par un produit, ou si elle dépendait plutôt des savoir-faire dans l’appréhension et la définition du support.

Les  professionnels du RÉSEAU Écobâtir et de la FFB ont réagi :

  • en mettant en évidence que les enduits sur supports en terre crue (Torchis, Terre-paille, Bauge, Pisé, Pierres maçonnées à la terre, Blocs de terre compressée, Adobe), nécessitaient un texte spécifique, tant au regard de la diversité des supports, que par rapport aux enjeux relatifs à la préservation du patrimoine.
  • en mettant en avant la nécessité :
    • de défendre le savoir-faire et la compétence du professionnel, critères pour réaliser un bon enduit, et pas uniquement les produits utilisés ;
    • de rédiger des textes référentiels, des Règles Professionnelles pour les enduits sur supports contenant de la terre,  aborder le sujet par la méthode performantielle du matériau terre ;
    • de tenir compte de la préservation du savoir-faire, de l’environnement, et avec des propriétés de confort, de santé…

C’est cette implication des professionnels de la terre crue dans la rédaction du DTU 26.1 en février 2006, puis l’élaboration de textes normatifs, qui ont permis au RÉSEAU Écobâtir et à la FFB de présenter, en juillet 2011, les Règles Professionnelles à la C2P, une des composantes de l’AQC. 

Celles-ci ont été acceptées en Juillet 2012.

Ces règles sont fondées sur des réunions entre des maçon-ne-s qui réalisent depuis plusieurs décennies des enduits sur murs de terre dans les quatre grandes régions françaises de la construction en terre crue (Bretagne, Sud-Ouest, Nord-Est, Rhône-Alpes). Lors de ces rencontres, une grande partie des connaissances, dont la culture est basée sur un savoir transmis oralement, a pu être recueillie.
En complément, les retours d’expérience sur des pratiques relevées dans des documents, des centres de formation, des colloques, ou dans des échanges avec des professionnel-le-s d’autres pays, ont permis de valider les pratiques actuelles.
L’ENTPE, par le savoir-faire scientifique et méthodologique de son laboratoire des géo-matériaux à Vaulx-en-Velin, a consolidé théoriquement les tests de terrain contenus dans ce document, et ce grâce à une publication scientifique validée internationalement.

Toute entreprise réalisant un enduit sur un support contenant de la terre doit chaque année transmettre à la commission C2P les coordonnées des chantiers concernés. La collecte des informations a commencé en 2013, afin de fournir un premier retour d’expérience, et va se prolonger pendant quelques années. Cette démarche est la suite incontournable des Règles Professionnelles vis à vis de la C2P, afin de permettre aux professionnel-le-s de continuer à être assuré-es.

En parallèle, depuis 2014, un programme de rédaction de textes de référence technique sur la construction en terre crue a été initié avec le soutien de la DHUP (Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages au sein du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie), dont le pilotage a été confié à six associations régionales de professionnel-e-s, chacune chargée de coordonner les travaux pour une technique de construction en terre : TERA pour le pisé, l’ARPE pour le Torchis, le Collectif Terreux Armoricains pour la Bauge, Atouterre pour les Adobe-Briques crues, Asterre pour les enduits sur supports modernes, ARESO pour la terre allégée.

Actuellement en cours de rédaction, ces Guides de Bonnes Pratiques, voulus et rédigés par des praticien-ne-s, traitent de la conception, de la construction et de la restauration, et ont pour but de rendre compte des pratiques existantes, de formaliser les bonnes pratiques faisant consensus, de servir de référence aux échanges entre les différents acteurs du bâtiment (maîtres d’ouvrages, maîtres d’œuvre, contrôleurs techniques, assureurs, entreprises…), de servir de base pour l’assurabilité des ouvrages en terre, et d’œuvrer à la sauvegarde et à la transmission des savoir-faire.

 

1 Les Règles professionnelles pour la mise en œuvre des enduits sur supports composés de terre crue,
63 fiches d’exemples de mise en œuvre, aux Éditions le Moniteur.
Collectif d’auteurs : ENTPE, FFB, RÉSEAU Ecobâtir, Fédération des SCOP du BTP

 2Plus d’informations :

http://terre-crue-rhone-alpes.org

contact : mboiron@terre-crue-rhone-alpes.org

http://site.reseau-ecobatir.org

Avec le soutien de : Région Auvergne Rhone alpes République francaise Union Europeenne Réseau Ecobatir